Les dérives de la méthanisation

Publié par Admin21 le

La méthanisation est l’élément central des scenarii énergétiques comme Negawatt, soutenus par Greenpeace, le syndicat européen des énergies renouvelables, et plus ou moins ouvertement, par l’ex ADEME. Mais il y a quelques problèmes
La rentabilité, même après subvention, n’est assurée que pour un rendement correct et une taille suffisante.
 Ainsi, pour fabriquer du gaz et de l’électricité, on laisse pourrir de la nourriture. Et on nous parle de gaspillage alimentaire !


Beaucoup d’agriculteurs sont des producteurs d’énergie avant d’être des producteurs de nourriture. C’est une façon de détourner la PAC.

:rage:Des champs complets de mais sont utilisés pour non pas nourrir mais fabriquer du gaz !

:rage:De la nourriture (qui n est pas périmée) provenant des grandes surfaces est utilisée pour faire du gaz.:rage:le fumier des vaches utilisé( ce qui paraît bien,et pourtant ces vaches ne sortent jamais) les usines à bouzes apparaissent au détriment de la condition animal.

:rage:Des épendages de résidus sont faits la nuit engendrant la pollution des nappes phréatique par le echerichia coli.( L eau n est plus consommable). Il est pourtant préconisé de le faire en période de culture.

Ne devrait pas ton interpeller sur ces usines à gaz dans ce contexte de restriction ?

Tous les agriculteurs ne sont pas aussi déraisonnés, ils ne produisent qu’en fonction de ce qu’ils ont .
Mais l appât du gain et des subventions,  prouve qu’il vaut mieux méthaniser que cultiver ou élever des animaux pour la chaîne alimentaire.

https://atee.fr/energies-renouvelables/club-biogaz/carte-des-unites-de-methanisation-en-france.

La source à utiliser ne serait elle pas nos déchets alimentaires ?
10 millions de tonnes d’aliments consommables partent chaque année à la poubelle en France.
https://mesdechetsalimentaires.fr/